Bienveillance

Posté le 15 Janvier 2015
Tags : Bienveillance, bouddhisme, souffrance, compassion, amour



Cucul, gnangnan, récupéré ? Peut-être.

N'empêche : embrassade, poutou, câlin, big hugg, ça ne rime ni avec terrorisme, ni avec angélisme.

La réalité, c'est que l'humain a besoin de bienveillance.

De bienveillance et de compassion.

Je ne sais si on peut vraiment aimer ses ennemis. On peut néanmoins tenter de ne pas les haïr. De ce point de vue, j'adhère profondément à la vision bouddhique. On peut se méfier de l'Amour maintes fois galvaudé et prétexte à bien des guerres de religion. Mais on ne peut pas répandre la terreur au nom de la compassion. La compassion, c'est reconnaitre en l'autre, ami, adversaire ou ennemi, humain ou animal, un être qui peut souffrir, et de la souffrance duquel nous acceptons d'être ému, proches, solidaires, empathiques. Les balles n'ont pas leur place.

Pratiquons la bienveillance au quotidien, le monde ne devrait pas s'en porter plus mal.

Et nous non plus.
Partager
Commentaires
Balises de mise en forme :


Réagir à l'article    Nom
   Adresse email (facultatif)



Protection anti-robots
Afin d'éviter le spam, prouvez que vous êtes bien humain en répondant à la question suivante :

La Terre tourne autour du
Liens