A la une du blog (Oscar Wilde)

Citations,

Posté le 31 Janvier 2013
Tags : Citations, humour, philosophie, Woody Allen, Oscar Wilde, Martin Luther King



Comme un ami recherchait hier une citation pour orner le titre d'un éditorial, à propos d'un sujet pour lequel nous partageons le même intérêt, je me suis replongé avec délice dans ces petites pierreries si évidentes - voire percutantes - qu'on se demande pourquoi un autre, aimé des dieux, a eu l'heur de les pondre pour la postérité, et pas nous...

Je vous en livre quelques unes, et vous oriente par la même occasion sur les pages où vous pourrez savourer, disséquer, contester, apprendre par cœur (pour les ressortir dans les soirées parisiennes) les pensées de ces génies, humoristes, hommes d’État et autres humains qui ont marqué l'histoire.

Je tiens beaucoup à ma montre, c'est mon grand-père qui me l'a vendue sur son lit de mort.
Woody Allen

Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder.
Oscar Wilde

A la fin, nous nous souviendrons non pas des paroles de nos ennemis, mais du silence de nos amis.
Martin Luther King

Le travail, c'est la santé... Mais à quoi sert alors la médecine du travail ?
Pierre Dac

J'ai passé une excellente soirée... mais ça n'était pas celle-ci.
Groucho Marx

Si la société libre ne parvient pas à améliorer le sort de la majorité des pauvres,
elle ne pourra pas sauver la minorité des riches.
JFK

Quand un vrai génie paraît dans le monde, on le distingue à cette marque :
tous les imbéciles se liguent contre lui.
Jonathan Swift

Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence.
Gandhi

Tant que l'homme sera mortel, il ne sera jamais décontracté.
Woody Allen



Partager
Commentaires

Alan Turing

Posté le 25 Juillet 2013
Tags : Alan Turing, ordinateur, Enigma, Pomme, Apple, homosexualité, Oscar Wilde, persécution, injustice



Alors que les écrans du monde entier sont submergés par l'arrivée du royal baby (que ses parents ont eu le bon goût de prénommer George - Sanzess, comme l'héroïne des vaisseaux du cœur de Benoite Groult), une information d'une autre importance est passée complètement inaperçue. C'est un peu l'habitude outre-manche : ne dit-on pas que Mère Theresa est morte une seconde fois, dans le coffre de la voiture de lady D ?

Ces jours-ci en effet, on apprend avec stupeur que le gouvernement britannique veut décréter une loi qui reconnaisse officiellement l'injustice faite à cet homme remarquable, mis par les autorités devant un choix impossible, en 1952.

Ce génie, car c'est de cela qu'il s'agit, participa à la victoire des alliés en brisant les codes de la machine Enigma qui permettait à l'amirauté germanique de communiquer secrètement pendant la seconde guerre mondiale. Turing est surtout l'inventeur du concept d'ordinateur. Vous ne le saviez peut être pas, mais vous êtes ici même devant une "machine de Turing". L'humanité et la démocratie lui sont ainsi doublement redevables.

Pourtant, il fut en 1952 persécuté en raison de son homosexualité, comme avant lui Oscar Wilde, qui dépassait aussi, pour son malheur, d'une tête ses contemporains. Mis en demeure de choisir entre la prison et la castration chimique, Turing meurt deux ans plus tard, à 41 ans, en ingérant une pomme empoisonnée au cyanure.

La légende veut que ce symbole, la pomme croquée, ait été repris par la marque éponyme, et que l'arc en ciel soit un hommage à l'étendard de la révolution "gay".

En 2009 (mieux vaut tard que jamais), Gordon Brown avait présenté des excuses au nom du gouvernement britannique pour le traitement infligé à Turing.

Partager
Commentaires
Liens