A la une du blog (Argent)

Un autre Hors-Série, cette fois sur l'argent

Posté le 25 Octobre 2012
Tags : argent, finance, riches, oligarchie, société



Le nouvel Obs vient de sortir un hors-série qui analyse les liens millénaires entre le pouvoir et l'argent.
Il remonte à la Mésopotamie, l'empire romain, en traversant la saga des grands argentiers jusqu'à la grande crise que la dérégulation de la finance internationale a provoqué.

Dans "La République", Platon nous sert une piquante image pour introduire notre propos...
Partager
Commentaires

Il faut sauver les patrons (...d'eux-mêmes ?)

Posté le 04 Novembre 2012
Tags : argent, pauvres, avoir, SMIC, patrons



Pas une semaine sans que les grands patrons (enfin, ceux qui ne s'installent pas en Belgique) ne tirent la sonnette d'alarme : ils sont au bord du gouffre.
Et effectivement, je pense qu'il faut faire quelque chose.
En 2009, déjà, les salaires des patrons des entreprises du CAC40 avaient baissé de 14% et ne représentaient plus en moyenne que 190 SMIC, mais désormais, les patrons du public eux mêmes vont devoir se serrer la ceinture : pas plus de 20 fois le salaire du bas de l'échelle. Où va-t-on ? Dans quel état j'ère ?
Comme dirait l'autre, l'argent ne fait pas le bonheur, mais comme disait ma grand mère, il y contribue.
Comme on dit surtout ces temps-ci sur les ondes : ce n'est pas en appauvrissant les riches qu'on enrichira les pauvres (vous me suivez ? C'est un peu comme : "plus je pédale moins vite, moins j'avance plus vite").
Enfin, finalement, comme disait Coluche, l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres.

En attendant, il faut faire quelque chose, et vite, avant qu'il ne soit trop tard.
Une bonne psychanalyse, peut être ?


dossier 1
dossier 2
dossier 3
dossier 4
dossier 5
dossier 6
dossier 7

Partager
Commentaires (1)

A poil laineux

Posté le 14 Février 2014
Tags : à poil, Copé, Argent sale, politique



Beaucoup de débat et de bruit autour de la décence ces temps-ci sur la scène politique française. Coluche distinguait la grossièreté (provocatrice, du langage), de la vulgarité (révélatrice, du comportement). certains hommes politiques ne perdraient rien à le relire. Si le ridicule est de se prendre au sérieux, l'indécence est peut être de nager dans les eaux troubles de certaines piscines, quand bien même elles cachent pudiquement les parti()s. Bref, on comprend que certains ne tiennent pas vraiment à se mettre à poil.


Partager
Commentaires

Prémonitions

Posté le 09 Novembre 2016
Tags : Démocratie, argent, choix, société, politique, USA, Amérique, Donald



J’ai rêvé cette nuit que Trump l’emportait.

Le cauchemar était prémonitoire

Quelle leçon pour les démocrates sûrs de leur fait, salis d’avoir évincé Bernie Sanders… Quelle leçon pour Hillary, démocrate qui pointe à 10 millions de dollars par an. Quelle leçon pour les pronostiqueurs et autres commentateurs experts de l'actualité et de la politique. Quelle leçon pour nous tous (je devrais écrire « ceux d’entre nous »), qui n’avons pas cru à la possibilité du Brexit, et qui ne croyons toujours pas possible le passage de l’extrême droite aux élections prochaines. Extrême droite "parricide" (quand les républicains se réclament encore de De Gaulle) qui, elle, a bien saisi : première à féliciter Trump, avant même que sa victoire ne soit certaine.

Quel monde, quelle « grande » et étrange démocratie, qui choisit massivement l’exclusion, le repli sur soi, l’accroissement des inégalités, le détricotage de l’Obama Care… Et l’une des menaces qui pointe, plus que le doigt de « Donald » sur le bouton de l’orage nucléaire, c’est qu’il devient le président du plus grand pays producteur de pétrole.

Quel monde, à feu et à sang, qui tranche les membres et crucifie au nom de Dieu dans un Moyen-Orient déstabilisé par l’impérialisme; monde corrompu par le dieu argent, qui brûle vivant les Orangs-outangs pour nous faire ingurgiter à notre insu cette saloperie d’huile de palme, qui pratique le viol collectif comme arme de guerre au Congo, qui torture et mutile pour assure la suprématie d’un gouvernement sur les mines de Coltan, si nécessaire aux smartphones dont il faut persuader les occidentaux aisés de posséder le dernier modèle, l’appareil photo le plus perfectionné, le 4x4 le plus imposant. Qui répand ses poisons dans la nature, détruit l’océan, meurtrit les animaux…

Voilà le choix des grands pays démocratiques.

Ah... nous allons regretter Michèle et Barack.
Partager
Commentaires
Liens