A la une du blog

Hasta la vista

Posté le 03 Janvier 2013
Tags : Cinéma, pulsions, handicap



Bon, faut reconnaitre que ça aurait été bien de mettre un post pour le premier de l'an. Sincèrement, j'étais pas en état. Au lieu de ça, j'ai décidé de m'autoplagier et de vous faire un copier-coller sur un article que j'avais écrit dans ma page facebook au temps où je n'avais pas de site, mais 2013, c'est une nouvelle ère, en tout cas d'après les mayas (à propos, faites moi penser à vous parler d'Apocalypto en 2013). Donc :

Je n'ai pas vu beaucoup de films qui m'aient plu comme Hasta la vista en 2012. Je ne parle pas d'Intouchables ni de Total Recall dont je fais l'éloge sur mon "mur", ni encore de Detachment dont le personnage principal est Adrien Brody, l'un de mes acteurs préférés. Ni encore de Royal Affair, qui m'a bouleversé.

Non, je voudrais vous convaincre d'aller voir Hasta La vista
que des esprits chagrins ont pourtant brocardé.

Hasta la vista a quelque chose de FESTEN

c'est le socialement incorrect qui vous saute à la figure, quand Philip,
tétraplégique cynique qui invite le flamand dans la bande son du film
vocifère je veux baiser !.

Sous des dehors de comédie, Hasta la vista aborde le délicat sujet de la sexualité des handicapés, ou plutôt de leur droit à un accès bien plus difficile que celui du métro parisien (mais mes amis psy disent qu'on n'a pas spécialement droit au défoulement de ses pulsions). Dans ce film, les malvoyants ne sont pas ceux qu'on pense et Joseph, amblyope qui tombe amoureux de Claude, la conductrice obèse qui cache elle aussi ses blessures, nous rappelle les mots du renard : on ne voit bien qu'avec le cœur. Quand à Lars, c'est à la chanson de François Valéry qu'il nous renvoie : aimons nous vivants : n'attendons pas que la mort nous trouve du talent...

Comme Festen, ce qui commence en comédie semble virer au drame. En réalité, l'accès à l'arbre de la connaissance - éros - transmute thanatos en catharsis. Festen, c'est la sexualité imposée par le fort au faible, hasta la vista, c'est la sexualité que le corps social ne saurait voir, celle du handicapé ou du vieillard en maison de retraite. Après tout, même Tintin est allé au bordel...

Une réflexion sur les convictions puritaines d'une société qui veut fermer des maisons déjà closes, quand la seule obscénité qui accable l'humanité, c'est la guerre...

hasta-la-vista-sea-sex-and-road
Partager
Commentaires (1)

Armageddon

Posté le 23 Décembre 2012
Tags : Apocalypse, 1789, Crise, Théorie du chaos, riches, pauvres



Alors qu'une fois de plus, l’apocalypse n'a pas eu lieu le 21/12, l'affaire Depardieu fait couler
beaucoup d'encre ("faut dire" que l'affaire DSK étant presque enterrée...), et inventer par certains
un nouveau point Godwin, cette fois pointé vers une autre fin de monde : 1789 .

Je me suis amusé à compiler quelques courbes (travers de scientifique en mal de médecine dite factuelle) qui sont autant d'indicateurs de ce qui, de mon humble avis, n'est guère une crise,
mais un changement mondial de paradigme.

Il va falloir s'y habituer, et ceux qui parlent de sortie de crise feraient mieux de jeter un œil sur la théorie du chaos. La surchauffe, non seulement du climat, mais de l'économie mondiale, va créer (enfin, crée) des vortex que l'humanité ne maitrisera pas forcément.

Pour en revenir à 1789, dont le souvenir des sanglants épisodes semble tellement terrifier
madame Parisot, un certain nombre d'événements aléatoires qui s’accumulaient depuis l'invention
de la monarchie absolue par les ancêtres de Louis XVI, a bien eu un "effet papillon".
Le malheureux bouc émissaire n'avait pas vu, ou voulu voir venir, ce qu'il prit pour une révolte
et qui s'est avéré une révolution.

Les ingrédients étaient pourtant en place lors de la réunion des états généraux :
un peuple affamé, une classe d'oligarques pétés de thunes, déconnectés de la misère ambiante,
qui refusaient de contribuer au sauvetage des finances d'un état au bord de la faillite et finalement, des gens en colère.

Effectivement, on pourrait discerner quelques similitudes.
Finalement, la patronne du Médef n'est peut être pas si bête...

Partager
Commentaires (1)

12/12/12 12h12

Posté le 12 Décembre 2012
Tags : douze



à tous un lumineux 12/12/12,
j'ai trouvé cette magnifique image sur APOD. Allez y faire un tour pour y lire l'étrange explication qui concerne ces "arbres"...

et venez télécharger le livre conçu par Sebastian : Paris by Kamps
Partager
Commentaires

Laurent Gaudé au LIVRE ECARLATE

Posté le 06 Décembre 2012
Tags : Laurent Gaudé, littérature, transcendance



Je me suis donc rendu mercredi soir à la magnifique librairie « le livre écarlate » pour la séance de dédicace de Laurent Gaudé: pour moi, une icône.

L’auteur en chair et en os est aussi fascinant à écouter que l’écrivain est extraordinaire à lire. Je me suis plongé le soir même dans la somptueuse fresque construite autour des derniers jours et de la mort d’Alexandre, traversée par le même vaste souffle épique que « le soleil des Scorta » ou « La mort du roi Tsongor ». Une langue qui, curieusement - il en est le premier surpris - élude les dialogues, pour faire appel à une oralité narrative qui n’est sans rappeler les chœurs du théâtre antique, une des références de l’écrivain.

Mais que le récit se situe loin dans le passé ou de nos jours, je perçois, et c’est ce qui m’aimante, au-delà de la pure beauté du style qui lui valut le prix Goncourt, une omniprésente transcendance qui parle de ce qui meut l’homme de sa naissance à sa mort, et, c’est un trait particulier à Gaudé, au-delà de la mort. Comme je le lui ai annoncé, lorsqu’il m’a accueilli avec une chaleureuse bienveillance pour la dédicace, je suis entré dans son œuvre par « la porte des enfers »…

Continuez à nous faire rêver longtemps, Laurent Gaudé…

Partager
Commentaires

mercredi prochain : Laurent Gaudé au Livre écarlate

Posté le 01 Décembre 2012
Tags : Laurent Gaudé, lire



Librairie Le Livre écarlate

31 rue du Moulin vert
75 014 Paris

Tél : 01 45 42 75 30

lelivreecarlate@wanadoo.fr

Laurent Gaudé, un écrivain fabuleux, dont il faut, si vous ne l'avez déjà fait,
dévorer d'urgence La mort du roi Tsongor.
Partager
Commentaires

Nicolas Sarkozy arrive à pied de la Chine

Posté le 27 Novembre 2012
Tags : Politique, UMP



et pendant que François Fillon entend créer ce qu'il nomme un RUMP,
Copé qui se proclame vainqueur ne veut pas de ce vain cul.

Ils sont... inoxydables.

Rump = Fion
Partager
Commentaires (2)
 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
Liens