Pénélope

Posté le 04 Novembre 2016
Tags : Politique, primaires, droite, Pénélope, septennat



Guère moins ennuyeux, hier, que le premier débat de la primaire à droite. On aurait aimé les voir s'écharper mais c'est resté dans le fond à fleurets mouchetés.

Dans l'ensemble j'ai trouvé qu'on n'apprenait pas grand chose et qu'ils se distinguent par des nuances des plus subtiles. NKM prétend vouloir bousculer les institutions, mais ne propose pas grand chose de concret. L'autodérision de Copé l'a fait remonter dans mon estime. C'est le plus drôle. Qu'est-ce que Fillon est triste en revanche. L'optimisme ne lui colle pas à la peau. Il faut le flanquer sous antidépresseurs. L'empereur Juppé n'a pas crevé l'écran. Il va bientôt ressembler à la statue du commandeur. On attend toujours que Lemaire se les sorte (les tripes). Je pense que lui doit être sous neuroleptiques. Poisson droit dans ses bottes ne bénéficie plus de l'effet de surprise. Son avertissement sur la Syrie ne manque pourtant pas de clairvoyance. Quand à Sarko, son joker Bayrou a fait un gros flop. Il a dégainé son seul atout : avoir occupé la fonction, mais traine un bilan qu'il faut assumer.

Ils sont d'accord sur un point : casser du bois sur le dos de Hollande. C'est tellement facile : il ne peut pas répondre. On en reparle dans 5 ans. Une seule idée sensée : revenir à un septennat unique. En France on ne fait que de la politique politicienne et un camp détricote le travail de l'autre à chaque alternance. Plus je pédale moins vite, moins j'avance plus vite.
Partager
Commentaires
Balises de mise en forme :


Réagir à l'article    Nom
   Adresse email (facultatif)



Protection anti-robots
Afin d'éviter le spam, prouvez que vous êtes bien humain en répondant à la question suivante :

La Terre tourne autour du
Liens